Universalisme et Paul: condamnation universelle

La condamnation universelle de l’humanité

J’ai trouvé quelque chose traitant du sujet de l’universalisme – en fait son contraire – dans 12 des 16 chapitres de Romains. En vérité, ce joyau de l’apôtre Paul est la clé d’une bonne compréhension du programme éternel de Dieu.

Romains 1: 5-6,8. Comme dans les Actes, donc ici, le mot tout attire notre attention. Paul a été appelé à apporter le message à tout nations, afin que les gens parmi eux puissent être appelés à l’obéissance. Mais tout de suite le contraste: “… parmi lesquels vous aussi (peuple de Rome, Italie) êtes le appelé de Jésus-Christ. “

Chaque personne en Italie a-t-elle entendu et obéi à l’appel? Pas alors, pas maintenant. C’est un fait simple, mais il est important de garder à l’esprit que Dieu appelle Son peuple de parmi toutes les nations, mais aussi que tous les individus des nations ne répondent pas.

Paul utilise un autre balayage verbal général au verset 8: La foi des Romains est mentionnée à travers le monde. Vrai. Vous pouvez visiter, ce jour-là, un certain nombre d’églises ou de synagogues et entendre les gens parler de l’Église romaine. C’était une véritable centrale électrique. Mais est-ce que chaque créature sur la terre verte de Dieu connaissait les chrétiens d’Italie? Je crois que non.

Tout n’est pas toujours tout. Essayez de vous en souvenir …

Romains 1: 16-18. La puissance de salut de Dieu est pour tout le monde! Tout le monde, c’est-à-dire qui croit. La foi est le qualificatif, le diviseur des peuples de la terre. Pour tous ces incroyants qui seront sans excuse parce qu’ils suppriment la vérité sur Dieu, est réservé le colère de Dieu.

Romains 2 et 3. La longue discussion de Paul sur la condamnation méritée de l’homme est très révélatrice, mais elle nous dit des choses que nous ne voulons peut-être pas entendre. Le jugement de Dieu contre tous les hommes mauvais arrive. Indignation, colère, tribulation, angoisse. Tout est en route, ne vous y trompez pas.

Mais qu’en est-il de ceux qui n’en ont jamais entendu parler? L’Universaliste veut vraiment éclipser le croyant de la Bible ici avec ce qu’il croit être la réponse évidente à cette énigme vieille de plusieurs siècles: “Pourquoi, tout être sauvé. Ce n’est plus un problème maintenant. »

Croire que tous les hommes seront finalement sauvés du jugement de Dieu, enlève certainement les dents de la Grande Commission et de toute l’histoire des missions de l’Église de Jésus. Quelque chose en nous veut y croire, mais cela ne sonne pas vrai quand on le mesure par d’autres faits bibliques.

Sans aller plus loin dans tout ce problème très difficile, permettez-moi de partager la réponse courte de Paul, ici dans Romains 2:12:

La damnation viendra à ceux qui ont péché parce qu’ils n’avaient pas de loi, et cela viendra également à ceux qui avaient la loi et qui ont péché contre elle. Le péché est le péché. La loi de Dieu est écrite dans le cœur même des Gentils. Ils savent ce qui est bien et ce qui est mal. Dieu jugera chaque pensée, chaque motif, de chaque homme par l’homme Christ Jésus.

Qui pourra se présenter ce jour-là?

Paul dit, en substance, personne. La justice ne peut être obtenue par l’effort humain. Seuls ceux qui s’accrochent à la justice de Christ seront sauvés.

S’il y a un universalisme dans le monde de Dieu, c’est une damnation universelle. “… tout le monde peut devenir coupable devant Dieu (3:19).” La planète est maudite par une malédiction. Jésus n’est pas venu au monde pour condamner le monde … Il était déjà condamné!

De cette perte mondiale naîtra une bande d’hommes et de femmes saints de toutes les nations de la terre. C’est cette assemblée convoquée, l’Église, qui annule cet universalisme originel, de sorte que maintenant aucune déclaration générale ne couvre tous les hommes de tous les temps.

Beaucoup ont perdu. Certains ont sauvé. La justice de Dieu n’est pas répandue sur chaque homme, mais sur chaque homme qui croit (3:22, 26, 28). Notez le libellé:

“… à tous et à tous qui croient … “

“… the justifier de celui qui a foi en Jésus … “

“… un homme est justifié par la foi… “

Les enseignants qui promeuvent une acceptation universelle doivent montrer sur quelle base cette acceptation vient. Ce n’est certainement pas basé sur l’œuvre de Jésus.

Jésus a donné son sang pour nos péchés. Sans le pardon des péchés, comment l’homme peut-il être justifié? N’est-il pas évident, même pour un enfant, que tous les hommes ne se repentent pas, que tous les hommes ne croient pas? Ceux qui n’ont pas demandé le pardon de Dieu sont toujours dans leurs péchés et seront perdus à jamais.

Le salut a toujours été une alliance à double sens. La grâce et l’invitation de Dieu sont envoyées. Mais les hommes qui méprisent cela ne peuvent jamais espérer être entraînés par défaut dans le Royaume de Dieu.

#Universalisme #Paul #condamnation #universelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *